01 74 92 66 70 / 06 17 01 70 39

Notre état d'esprit

I comme ingénierie. Nous nous concevons comme des ingénieures sociales mobilisant nos compétences au service de la co-construction de solutions engagées pour le mieux-vivre et l'amélioration de la performance. A revers des prémonitions d'Adlous Huxley (cf. p. 10), nous envisageons l'ingénierie sociale comme instrument d'une volonté commune de croissance des différentes parties prenantes.

S comme sociale. Notre ingénierie est sociale, au sens bien entendu que nous ne bâtissons pas des ponts de métal et de pierre, mais avons vocation à contribuer à renforcer, si ce n'est régénérer, des liens sociaux effrités voire dissous dans l'atomisation ambiante.

O comme opérationnel. Nos diagnostics et interventions sont basés sur une approche méthodologique scientifiquement éprouvée, multiple et ajustée, visant la transformation effective du milieu et de ses "habitants". Au-delà de l'incantation, nous avons à cœur de faire la démonstration des effets de nos actions, en mobilisant les outils d'objectivation usuels. Les indicateurs pertinents sont le cas échéant co-construits et/ou sélectionnés avec les différentes parties prenantes.

C comme créativité. La créativité est au cœur des politiques organisationnelles actuelles qui s'interrogent sur les modalités de son émergence et de sa pérennisation au service de la performance. Nous déployons une réflexion et une praxis en ce sens, mobilisant, si cela apparaît requis au vu du diagnostic, une intervention dite d'ingénierie créative. Celle-ci est basée sur l'usage de la médiation culturelle et d'expériences co-créatives comme renforcement de la qualité de vie au sein d'un collectif.

E comme efficience. L'efficience est un élément essentiel de la performance. Elle se conçoit comme l'utilisation des ressources en vue d'un résultat fixé. Une vision tronquée et simpliste (bien que très répandue) amène à concevoir que l'atteinte de la performance est tributaire d'une réduction quantitative drastique des ressources. Nous concevons l'efficience comme une rationalisation des ressources, envisagées comme investissements et non coûts à réduire.

L comme laboratoire vivant. En qualité de docteures en Sciences Humaines et Sociales, notre souci est de mobiliser la recherche comme outil de nos interventions, et en parallèle de mobiliser les résultats de nos interventions comme éléments de connaissance à mutualiser. Nous avons ainsi à cœur, avec l'accord de nos partenaires et clients, de communiquer sur nos interventions selon les formats usuels (articles scientifiques, journées d'étude, colloques...). Mais aussi et surtout, nous souhaitons animer un laboratoire où se côtoient les acteurs de différents mondes professionnels partageant le même souhait de promouvoir l'avènement d'organisations et de territoires en santé au sens de l'OMS (1946).